Bibliothérapie (n.f) : des livres sur « ordonnance »

⏱️ 3 min

Je suis tombée il y a quelques semaines sur un livre curieux : Bibliothérapie, 500 livres qui réenchantent la vie de deux blogueuses passionnées, Héloïse Goy et Tatiana Lenté. Je ne l’ai pas encore lu, mais une telle promesse marketing m’a donné envie de creuser la question et le concept derrière. Oui lire c’est un anti-stress, un ticket d’entrée pour des univers parfois exceptionnels mais savez-vous qu’on utilise aussi les livres pour soigner ? Petit thé ou boisson fraîche en main ? Venez, je partage avec vous mes découvertes sur le sujet.

Au menu de ce billet :

  1. Bibliothérapie : petite définition et histoire
  2. Dans le monde des bibliothérapeutes
  3. La bibliothérapie, en pratique
  4. Mon avis sur la bibliothérapie
  5. Bonus bibliothérapie personnelle : Ma petite liste de bouquins marquants

Bibliothérapie : petite définition et histoire

Partons chez nos amis les Grecs pour décrypter les racines de ce mot : du grec biblios (livre) et therapeuin (soigner), la bibliothérapie c’est tout simplement le fait d’utiliser les livres pour soigner. Dans cette perspective, on considère l’aspect émotionnel et potentiellement réparateur de la lecture.

Pour la petite histoire, le terme est utilisé par Samuel McChord Crothers pour la première fois en 1916 dans le magazine américain The Atlantic. Dans un billet intitulé A Literary Clinic, il explique comment les livres peuvent être mis au service de la guérison des patients, en leur fournissant des recommandations de livres sur mesure.

La bibliothérapie comme discipline a été structurée plus tardivement dans les années 1960. Une date charnière : en 1966, l’Association of Hospital and Institution Libraries reconnaît officiellement le terme.

Dans le monde des bibliothérapeutes

Si outre-Manche et outre-Atlantique la bibliothérapie est bien répandue, elle peine à se faire connaître en France. En effet, aux Etats-Unis et au Canada*, des associations nationales de bibliothérapeutes permettent de fédérer la profession et même de certifier les pratiquants du métier.

En France, l’ENNSIB (Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques) recense un peu plus d’une dizaine de bibliothérapeutes et d’organismes. Ce sont des thérapeutes, bibliothécaires reconvertis, passionnés de livres, des bibliothécaires d’hôpitaux.

La bibliothérapie, en pratique

En individuel

Les personnes qui consultent dans le cadre d’une séance de bibliothérapie ont des problématiques personnelles à résoudre et les livres sont choisis pour y répondre ou les éclairer, comme l’explique Catherine Domech, dans un entretien accordé au site Cultur’Elle. Trois types de livres que prescrit cette bibliothérapeute :

  • La littérature (poésie, fiction, etc.) ;
  • Les self-help books (ou livres de développement personnel) ;
  • Les livres de psychologie grand public.
Les autrices de Bibliothérapie, 500 livres qui réenchantent la vie et qui présentent un extrait de leur ouvrage

En collectif

Avis aux intéressés : il est désormais possible de se former à la bibliothérapie créative, un mix entre atelier d’écriture et club de lecture.

Mon avis sur la bibliothérapie

J’ai été frustrée de ne rien trouver à ce sujet dans la Caraïbe (si vous avez d’ailleurs des références à ce sujet, je suis preneuse !). Excepté le travail d’une association saint-martinoise, Morphée Caraïbes qui avait organisé une conférence à ce sujet en 2016.

Pourtant, je suis certaine que les contes antillais de tradition orale transmis par nos grands-parents et les générations qui nous précèdent regorgent eux aussi d’une sagesse qui ne dit pas son nom. Je crois en la bibliothérapie dans le sens où les personnages de livres quand ils sont bien construits ont souvent à nous apprendre. Je suis un peu sceptique sur le fait d’en faire une discipline à part entière, mais curieuse d’en apprendre plus et d’observer son évolution, car c’est une approche digne d’intérêt.

Ma petite liste de bouquins marquants

Sans être bibliothérapeute, j’ai à cœur de partager avec vous une sélection de livres qui m’ont donné à réfléchir et surtout qui m’ont fait du bien :

  • La fabrique des miracles, de James R Doty : l’histoire de vie d’un neurochirurgien et d’une rencontre enfantine bouleversante avec la propriétaire d’un magasin de farces et attrapes. Très riche d’enseignements, je l’ai lu à deux reprises.
  • La solitude du vainqueur et le célèbre conte philosophique L’Alchimiste de Paulo Coelho, remplis de leçons de vie contées à travers de la fiction.
  • Les quatre accords toltèques, de Don Miguel Ruiz, un intemporel, que je relis souvent aussi.

Côté caribéen, mes livres-bonheur :

  • La rue Cases-Nègres, Joseph Zobel : une histoire pleine d’émotions d’un petit garçon et de sa grand-mère dans les années 1930 en Martinique, que j’ai lue et relue en temps de nostalgie.
  • Le cœur à rire et à pleurer, de Maryse Condé : des souvenirs d’enfance de l’autrice, qui décrivent tellement bien mon archipel d’origine, la Guadeloupe. Les pages de ce bouquin sont écornées tellement je l’ai lu. Un vrai voyage.

Pour aller plus loin sur la bibliothérapie : des livres sur les livres

  • Bibliothérapie – Lire c’est guérir, de Marc-Alain Ouaknin
  • L’art de lire ou comment résister à l’adversité, de Michèle Petit
  • Les livres prennent soin de nous, Pour une bibliothérapie créative, de Régine Detambel

Les mots de la fin, qui peuvent résumer la magie des livres…

Encore un peu de temps devant vous et envie de vous évader ? Je vous propose un peu de lecture : émotions et gourmandise au rendez-vous !

Sik a koko | Riz au lait

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related articles